Comment garantir la longévité de sa moto et la sécurité du conducteur ?

La moto est un moyen de déplacement apprécié pour sa vitesse et sa simplicité d’utilisation. Comparée aux véhicules à quatre roues, elle est soumise à moins de contraintes et est beaucoup plus facile à entretenir. Néanmoins, il reste indispensable de prendre soin de son deux roues de façon quotidienne. Cela permet d’en assurer la durabilité et de réduire les risques encourus par l’utilisateur. Découvrez ici les points clés à respecter afin de garantir la longévité de la moto et votre bien-être par la même occasion.

Faire de façon périodique une vidange auprès d’un professionnel

La vidange est une opération consistant à contrôler l’état de chacune des composantes de la moto puis à apporter les réparations nécessaires. C’est une tâche qui nécessite une analyse en profondeur de la moto et réalisable uniquement par un professionnel agréé. Elle inclut notamment :

A lire également : Moto boîte automatique : pourquoi faut-il en choisir une ?

  • l’observation de la batterie ;
  • l’analyse de la boîte de vitesse ;
  • le contrôle du niveau du liquide de refroidissement ;
  • le nettoyage des plaquettes de frein, etc.

La réalisation d’une vidange est une opération relativement coûteuse. Heureusement, sauf en cas de dysfonctionnements ou autres imprévus, il est largement suffisant d’en faire une par trimestre.

La majorité des mécaniciens se contentent de leur visibilité basique et du bouche-à-oreille pour promouvoir leur activité. Par conséquent, vous vous posez probablement des questions comme : « Serait-il possible de voir ici où faire sa vidange ? ». Heureusement, il existe une pluralité de professionnels à l’approche plus moderne. Certains proposent même de voir ici un tuto pour changer ses plaquettes de frein afin d’élargir vos horizons sur le sujet.

A voir aussi : Quelques conseils pour entretenir et maintenir sa moto en pleine forme

Assurer un nettoyage régulier de la moto

L’entretien personnel de votre moto est une tâche plutôt simple. Elle consiste à prendre soin de certains éléments clés de l’engin afin d’en préserver l’apparence et d’en assurer le fonctionnement quotidien. Pourtant, elle contribue grandement à la préservation de sa durabilité. C’est pourquoi il est indispensable de nettoyer votre moto de façon régulière.

Il est généralement conseillé de commencer par la carrosserie. Elle constitue la partie la plus visible de l’engin et se doit de rester impeccable. Vous devez ensuite vous tourner vers les pneus. Ces derniers sont en contact constant avec le sol et ont besoin d’une attention particulière. Enfin, il est pertinent de vérifier l’état des chaînes. Elles garantissent la stabilité de la moto et sa mécanique motrice.

Bien sélectionner les équipements de sécurité

En termes de sécurité, la structure de la moto présente un certain nombre de lacunes. Heureusement, il est possible d’y pallier à l’aide d’équipements de sécurité adaptés.

Les composantes les plus évidentes sont le casque et les gants. Le premier sert à prévenir les commotions cérébrales en cas de chute et à minimiser les risques de mort instantanée. Le second permet d’assurer un maintien ferme du guidon en dépit des potentielles perturbations extérieures. Selon la loi, tout individu dépourvu d’un de ces éléments doit payer une amende de 68 € et perd automatiquement un point sur son permis.

Il est également judicieux de se munir d’un antivol. Comme son nom l’indique, cet instrument sert essentiellement à empêcher des individus mal intentionnés de dérober votre engin. Il se compose d’une chaîne extrêmement solide et d’un bloque disques prévenant tout mouvement des roues. Même un malfrat suffisamment équipé aura du mal à se défaire de cette mesure de sécurité.

La signature d’un contrat d’assurance

C’est une étape incontournable lors de l’acquisition d’une nouvelle moto. Contracter une assurance vous accorde un certain degré de protection en cas d’incidents et facilite le dédommagement des victimes. Il est donc nécessaire de prendre conscience des différents contrats envisageables puis de faire un choix correspondant à vos besoins.

Les différents types de contrats envisageables

Il existe trois contrats d’assurance deux roues.

Le premier et le plus commun est le contrat d’assurance au tiers. Il prend effet en cas d’accident et couvre les dépenses liées au traitement de la victime. Ce contrat a donc pour principale utilité de protéger le sinistré. L’État exige à tous les motards la possession de cette assurance. Tout individu qui n’en dispose pas est passible d’une amende de 3 750 € et court le risque de perdre son permis pendant 5 ans.

L’assurance intermédiaire est quant à elle une version plus avancée de la précédente. Outre les points mentionnés dans le contrat d’assurance au tiers, elle couvre également une partie des incidents liés à l’engin. Cela inclut les cas de vols, d’incendies et certaines perturbations climatiques.

Enfin, l’assurance tous risques est l’option la plus complète disponible. Elle couvre la responsabilité civile, le paiement des dommages et intérêts, les compensations exigées en cas de dommages corporels, la préservation de votre équipement de conduite et une pluralité d’autres points. Ce contrat semble se soucier à la fois du sinistré, de l’engin et du conducteur jusque-là délaissé par les précédentes formules.

Le choix d’une formule assureur adaptée à vos besoins

Deux éléments sont à prendre en compte lors de la sélection d’une formule assureur.

En premier lieu, vous devez analyser vos habitudes en tant que conducteur. Il s’agit de déterminer le nombre d’heures passées de façon journalière au guidon, votre vitesse de conduite moyenne, la complexité des trajets habituellement empruntés et tous autres éléments similaires. Ces informations permettent de déterminer les potentiels dangers auxquels vous êtes exposés et aident à choisir un contrat adapté.

Il est également nécessaire de déterminer la somme allouable à l’assurance. Chaque formule est proposée à un tarif fixe et le coût est généralement équivalent à la complexité de l’offre. Vous devez trouver un équilibre entre vos besoins en termes d’assurance et votre capacité financière.

Si vous souhaitez simplement le processus, il est conseillé de se tourner vers un courtier en assurance professionnel. Sa mission est d’analyser les différentes sociétés d’assurances présentes sur le marché. Après analyse de vos critères, il se charge de lister leurs avantages et inconvénients puis vous accompagne dans votre choix. Il représente un atout de taille lors de la sélection d’un modèle type de contrat et la négociation de certaines clauses.