Assurance pour véhicule non roulant ? Présentation

L’assurance est obligatoire pour tous les véhicules que ce soit une voiture ou une moto. Vous aurez la possibilité d’adopter plusieurs contrats comme une version au tiers, intermédiaire ou tous risques. A chaque fois, il est préférable de vous attarder sur tous les aspects pour être certain que vous avez pu souscrire à l’assurance la plus adaptée. De plus, les coûts peuvent être différents d’un profil à un autre et c’est aussi le cas pour les régions. Certaines notamment celles dans le sud de la France sont très onéreuses, d’où l’intérêt d’adopter au plus vite un comparateur.

Choisissez l’assurance qui vous convient

Que ce soit pour une voiture qui roule ou qui reste immobile, vous devez impérativement partir à la recherche de la meilleure solution. En effet, cette assurance présente les garanties qui sont indispensables pour ne pas faire l’objet d’une forte amende lors d’un contrôle de police. Il est important de rappeler que l’absence de cette assurance pour une voiture roulante ou non peut être facturée au prix le plus fort. C’est pour cette raison que vous devez partir à la recherche rapidement d’un contrat en prenant en compte quelques conditions.

A voir aussi : Malus auto : nos conseils pour votre assurance

  • Pour une voiture immobile, vous ne devez pas encombrer la chaussée et généralement, il faut changer le véhicule de place assez souvent.
  • Vous pouvez opter pour une assurance au tiers qui est beaucoup plus abordable ou tous risques qui sera donc plus élevée.
  • Lors de la souscription, vous pouvez renseigner le nombre de kilomètres réalisés à l’année, il peut alors être équivalent à 0.
  • Le modèle de votre voiture ne doit pas non plus être mis de côté puisque la puissance a une incidence sur le choix de l’assurance.

De ce fait, le contrat ne sera pas le même pour une berline d’entrée de gamme ou une version sportive de 300 chevaux.

Quel est le prix d’une assurance pour la voiture ?

C’est sans doute la question la plus problématique pour les conducteurs, mais également les jeunes qui décident de prendre le volant après avoir décroché le permis. Il y a donc des disparités conséquentes entre les régions, car le sud de la France s’avère être plus cher que le nord par exemple à quelques exceptions. En effet, si vous souscrivez votre contrat à Paris, vous devrez forcément prévoir une somme d’argent plus conséquente. Cet écart est expliqué par la recrudescence d’accidents dans certaines villes comme Marseille et Paris. De ce fait, les organismes tentent de lisser les dépenses et les indemnités en les compensant avec des hausses des prix.

A lire en complément : Assurance auto : quand une voiture peut-elle être déclarée épave ?

Vous pouvez alors payer plus de 800 euros à l’année pour une berline traditionnelle comme une Clio notamment au tiers. Par contre, si vous êtes un jeune conducteur, vous devrez vous confronter à certaines questions problématiques comme les surprimes. De ce fait, certains organisateurs n’hésitent pas à appliquer des coûts significatifs avec des primes qui dépassent les 2000 euros à l’année pour une assurance tous risques.

Vous pouvez aussi souscrire une assurance temporaire

Pour une voiture non roulante, il est préférable de se focaliser sur l’intérêt de la conserver. Vous pourriez alors la vendre dans quelques mois et résilier de ce fait le contrat. Toutefois, pour le transit, vous avez forcément besoin d’une protection et vous aurez la possibilité de souscrire une assurance auto temporaire grâce à Internet. Vous pourrez en savoir plus ici et vous aurez un formulaire qu’il suffit de remplir.

  • Il s’agit d’un devis qui vous permet de lister vos besoins et de prendre en compte votre profil.
  • L’assurance temporaire peut être prise pour une journée seulement ou 90 jours, le prix sera alors adapté.
  • Ce contrat présente toutes les garanties les plus classiques, mais vous n’aurez pas les problématiques pour la résiliation.

En effet, avec un contrat classique, vous devez attendre la fin de la première année pour valider la résiliation. Dans le cas contraire, vous pourriez avoir des frais supplémentaires plus ou moins importants. Au-delà de cette date d’échéance qui correspond à la souscription de votre assurance, vous pourriez alors profiter de la loi Hamon. Elle vous permet de mettre un terme à ce contrat sans forcément donner de justificatifs. Avec l’assurance temporaire, vous êtes alors beaucoup plus libre d’agir comme vous le souhaitez, car il est possible d’avoir un contrat de 3 jours.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!