Comment refaire son permis de conduire ?

Lorsque vous souhaitez refaire votre permis de conduire, il est nécessaire de constituer un dossier de demande de duplicata à adresser à la mairie de votre domicile, à la sous-préfecture ou à la préfecture. En cas de vol ou de perte de votre permis de conduire, vous devez impérativement établir une attestation de vol ou de perte au préalable. Découvrez dans cet article la démarche à suivre pour refaire votre permis de conduire !

Quelles sont les raisons qui poussent à refaire son permis de conduire ?

A lire en complément : Protégez votre véhicule et votre domicile contre les intrusions : les meilleures pratiques à adopter

Il existe trois cas dans lesquels vous pouvez être amené à refaire votre permis de conduire. Il s’agit de :

Si vous vous retrouvez dans l’un de ces trois cas, alors vous avez la possibilité de refaire votre permis. Cela consiste donc à faire une demande du duplicata du permis de conduire à l’administration. En d’autres termes, le fait de changer de nom d’usage ou de déménager n’est pas une raison valable pour demander un nouveau permis de conduire. Lorsque vous constituez votre dossier, il est important de le déposer par voie postale ou sur place. En cas de perte ou de vol, vous devez faire une déclaration de vol ou de perte avant de constituer votre dossier.

Quels documents fournir pour refaire son permis de conduire ?

Pour refaire votre permis de conduire, vous devez impérativement fournir quelques documents importants. Il s’agit des papiers suivants :

  • 2 photos d’identité homologuées ;
  • La photocopie d’une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité) ;
  • Un formulaire CERFA n° 14948*01 complété et signé ;
  • Une photocopie d’un justificatif de domicile ;
  • Un formulaire CERFA n° 14882*01 complété et signé ;
  • En cas de détérioration : une photocopie du permis détérioré ;
  • En cas de perte ou de vol : le récépissé de l’attestation de vol ou de perte ;
  • Pour les personnes étrangères : un titre de séjour valide ;
  • Le montant de la taxe régionale, si elle est due ;
  • Un timbre fiscal de 25 euros en cas de perte ou de vol.

Combien cela peut-il coûter ?

Pour refaire son permis de conduire, il faut prévoir un minimum de 25 euros. Cela correspond en effet au prix du timbre fiscal qu’il faut fournir dans le dossier de demande. Lorsque vous vivez dans certaines régions (Guyane, Martinique, Corse, La Réunion, etc.), vous devez payer également une taxe régionale. Il faudrait donc prévoir entre 25 et 69 euros.

Comment se préparer à l’examen pratique ?

Maintenant que vous avez réussi l’épreuve du code, il est temps de penser à la partie pratique. Pour refaire votre permis de conduire, vous devez passer une nouvelle fois l’examen pratique. Cette étape est très importante pour obtenir votre nouveau permis.

Prendre des cours de conduite : même si vous pensez avoir déjà assez d’expérience sur la route, il peut être utile de prendre des leçons auprès d’un professionnel afin de perfectionner vos techniques et corriger vos erreurs.

S’entraîner régulièrement : pour être prêt(e) le jour J, n’hésitez pas à pratiquer souvent en voiture ou en moto selon le type de permis que vous souhaitez obtenir.

Maîtriser les différents types de parcours : lors du passage du permis B par exemple, il sera important d’avoir une bonne maîtrise des manœuvres (créneau, marche arrière). Il faudra aussi être capable de s’adapter aux différents types d’environnement routier : ville, campagne, autoroute…

Connaître les règles du code de la route : pendant l’examen pratique, un inspecteur vérifiera si vous connaissez bien les règles du Code qui sont liées au comportement routier ainsi qu’à la sécurité routière.

Pour réussir son examen pratique, il faut beaucoup travailler sa technique et maîtriser parfaitement toutes les notions liées au code. Soyez aussi à l’aise pendant votre examen, c’est la clé de votre réussite.

Quelles sont les étapes à suivre pour récupérer son permis de conduire après une suspension ou une annulation ?

Le coût pour refaire son permis de conduire varie en fonction des démarches entreprises et du type de permis visé.

Il faut savoir qu’en cas de suspension ou d’annulation du permis, le demandeur doit passer par un stage obligatoire qui lui permettra de récupérer les points perdus. Le prix moyen pour cette formation est entre 200 et 300 euros.

Concernant la demande elle-même, le tarif dépendra du motif d’annulation ou de suspension. Si la personne a perdu ses points mais que son permis n’a pas été invalidé, elle devra payer environ une cinquantaine d’euros pour obtenir un nouveau titre. En revanche, si le permis a été invalidé suite à une infraction grave (par exemple, conduite en état d’ébriété), il faudra se soumettre à un passage complet au code et à l’examen pratique. Les frais s’élèveront alors à plus de 1000 euros.

Vous devez éviter les surprises financières désagréables.


Quelles sont les étapes à suivre pour récupérer son permis de conduire après une suspension ou une annulation ?

Si vous avez perdu votre droit à conduire suite à une infraction routière, vous pouvez obtenir la restitution sous certaines conditions :

  • La durée minimale pendant laquelle vous ne pouvez pas repasser votre examen est fixée selon différents critères tels que l’alcoolémie ou la nature de l’infraction. Elle peut aller jusqu’à 5 ans.
  • Pour récupérer son permis, vous devez noter qu’une fois le permis obtenu suite à une suspension ou annulation, il faut faire preuve d’une grande vigilance sur la route afin d’éviter tout risque qui pourrait entraîner une nouvelle invalidation du précieux sésame.