Permis en accéléré, comment ça marche ?

Si la conduite accompagnée connaît un certain succès indéniable, certains candidats au permis de conduire lui préfèrent une formule accélérée. Qu’est-ce au juste que le permis B en accéléré ? Quels sont les avantages et les limites d’une telle solution ?

Qu’est-ce que le permis accéléré ?

Comme son appellation le laisse à penser, le permis accéléré est une formation au permis de conduire (permis B) qui se fait sur une période très courte et de manière intensive. L’objectif est que chaque candidat puisse obtenir le précieux sésame pour conduire en un temps minimum.

Lire également : Vol, détérioration de la carte grise : faire la demande d’un duplicata

Par rapport à la conduite accompagnée ou à une formation « classique » par exemple, seule la durée de formation diffère. L’exigence de maîtrise du véhicule, les documents du permis exigés ou encore les conditions de l’examen de conduite sont strictement identiques.

Dispense de cours : quel est le fonctionnement ?

En pratique, la durée de la formation ne peut être inférieure à 30 jours. Ce seuil est imposé par le cadre légal. Durant cette période, l’apprenti conducteur peut suivre à la fois la formation théorique et la formation pratique.

A lire en complément : 5 bonnes raisons de passer le permis de conduire

Toutefois, il est préférable d’anticiper la théorie (le code de la route) pour bien se concentrer sur l’apprentissage de la conduite automobile. En effet, l’élève peut avoir jusqu’à 6 ou 7 heures de cours par jour avec son moniteur. Il semble difficile dans ces conditions de parvenir à se concentrer en plus sur l’apprentissage du code de la route.

Bien évidemment, il n’est pas possible de se présenter à l’examen pratique tant que celui du code de la route n’est pas obtenu.

Qui peut être intéressé par une telle formation ?

Cette formule intéresse tout particulièrement les jeunes qui ont besoin d’avoir rapidement leur permis B pour poursuivre leurs études dans une autre ville ou tout simplement pour aller travailler.

Les conducteurs qui ont également fait l’objet d’un retrait de permis sont également les premiers intéressés pour le récupérer le plus rapidement possible.

Quels sont les avantages d’une telle formation accélérée ?

Pour beaucoup de professionnels, choisir une formation accélérée est loin d’être dénué d’intérêt. En effet, contrairement à un apprentissage morcelé, ici, l’élève doit impérativement faire preuve d’une concentration constante. Cela se traduit dans la plupart des cas par une assimilation plus rapide et plus intuitive des réflexes du bon conducteur.

Contrairement à la conduite accompagnée par exemple, l’élève n’a pas le temps de prendre de mauvaises habitudes. Il arrive à l’examen du permis de conduire B en étant parfaitement formé. C’est ce qui explique d’ailleurs le très bon taux de réussite.

Quels sont les inconvénients d’une telle formation ?

Passer son permis b en accéléré présente principalement deux inconvénients de taille. Le premier, c’est qu’il faut se dégager du temps pour suivre 5 à 7 heures de cours par jour. C’est parfois difficilement réalisable pour certaines personnes qui sont salariées, à moins de poser des jours de congés.

Enfin, se présenter devant l’examinateur le jour j implique d’avoir réussi son examen du code de la route. Si vous échouez à cette première épreuve, vous allongez nécessairement le délai pour obtenir votre permis de conduire.

Comment se déroule une formation de permis accéléré ?

Pour obtenir son permis de conduire en accéléré, il est possible de s’inscrire auprès d’une auto-école agréée qui propose ce type de formation. La durée moyenne d’une telle formation varie entre deux et quatre semaines selon les auto-écoles et le niveau des candidats.

Une fois inscrit, les cours théoriques sont dispensés sous forme intensive sur une période allant de trois à sept jours consécutifs. Pendant cette période, l’apprenti conducteur suit environ six heures par jour de cours théoriques portant notamment sur la sécurité routière, la signalisation ou encore les notions liées au code de la route.

Au terme des cours théoriques, place aux leçons pratiques ! Les élèves prennent ensuite le volant avec un moniteur pour réaliser leurs premiers tours de roue dans une voiture équipée d’un double pédalier. Le but étant avant tout d’apprendre les manoeuvres techniques indispensables pour réussir l’examen pratique du permis B.

Vient l’étape ultime : passer devant un examinateur afin de valider ses compétences en matière technique et comportementale lors de l’épreuve pratique du permis B.

Est-ce que le permis accéléré convient à tout le monde ?

Le permis de conduire en accéléré est une solution efficace pour les personnes qui ont besoin d’obtenir rapidement leur permis B, que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles. Cette méthode n’est pas adaptée à tout le monde.

Les candidats doivent être conscients que cette formation intensive nécessite un engagement total et une grande détermination. En effet, la pression exercée sur les élèves peut être importante : ils doivent assimiler une grande quantité d’informations en peu de temps et réussir l’examen pratique du premier coup. Les personnes ayant tendance à stresser sont donc invitées à réfléchir avant de se lancer dans cette aventure.

Il faut souligner que la formule accélérée ne permet pas aux apprenants de bénéficier du même niveau d’apprentissage qu’en temps normal. La qualité des enseignements ainsi que le nombre d’heures dispensées peuvent varier selon les auto-écoles. Par conséquent, certains éléments importants peuvent être survolés lors des cours théoriques ou pratiques.

Il est primordial de bien réfléchir avant de se lancer dans cette formule et d’être bien conscient des risques liés à une telle formation intensive.