Particulier : s’offrir un véhicule utilitaire

On a tendance à croire que le véhicule utilitaire est réservé aux professionnels, ce qui n’est pas le cas. Un particulier peut très bien s’offrir ce type de voiture, même s’il n’a pas de société. Il faut tout de même savoir que ce type d’acquisition ne se fait pas comme l’achat d’une voiture classique. Faisons le point sur ce sujet.

Le véhicule utilitaire, kesako ?

On peut définir le véhicule utilitaire comme un véhicule avec une grande capacité de stockage et il sert au transport de marchandises ou de matériel. Sur le marché, on a les utilitaires poids lourds et les utilitaires légers. C’est cette seconde catégorie qui convient plus aux particuliers.

A lire en complément : Tout savoir sur le turbocompresseur

Dans la catégorie des véhicules utilitaires légers ou des VUL chez https://www.renault.fr/, il y a différents modèles et vous devez en prendre connaissance pour ne pas vous tromper dans votre choix. Il y a les voitures commerciales, les fourgons compacts, les fourgonnettes, les pick-ups et les fourgons carrossés ou aménagés.

Bien choisir son utilitaire léger

On ne doit pas se jeter sur un modèle, tout simplement, car on le propose à un prix avantageux. Ce serait vraiment une erreur si ce véhicule utilitaire léger ne vous convient pas. De ce fait, avant l’acquisition, avant même de faire la recherche, voici quelques éléments qui vous permettront de trouver le véhicule qui vous convient :

A découvrir également : Comment bien équiper une voiture ?

  • Définir l’utilisation pour identifier la capacité de stockage dont vous avez besoin,
  • Faire attention à la motorisation : cette dernière doit être adaptée aux trajets que vous allez faire et à la charge que vous allez transporter,
  • Se pencher sur les équipements de confort : ce ne sont pas des détails, car ils vont assurer votre confort lors de la conduite et aussi une fois à bord.

Si vous avez repéré un VUL qui répond à vos exigences, on vous conseille de faire un petit tour avec. Vous pourrez ainsi vérifier l’état des suspensions et des pneus s’il s’agit d’un modèle d’occasion. Avant de signer, pensez également à vous renseigner sur la législation relative à l’utilisation et à la conduite de cette voiture que vous avez choisie.

L’achat du VUL

Cet achat peut être motivé par différentes raisons : le transport d’équipements de loisirs, le déménagement de meubles ou d’objets de gros volume, le transport de matériel de bricolage … Peu importe la raison, sachez que l’acquisition peut se faire au comptant, à crédit, par crédit-bail ou par location avec option d’achat ou par location longue durée. Il est à préciser que pour un achat à crédit, la TVA est à payer au moment de l’achat et vous aurez un remboursement de l’administration fiscale plus tard. Pour une LOA ou une LLD, la TVA est déductible sur le prix des loyers.

Pour cet achat, il faut avoir le certificat de vente et la demande d’immatriculation. Si vous choisissez un VUL d’occasion, on doit avoir parmi les documents l’ancien certificat d’immatriculation barré, le certificat de cession, le certificat de non-gage ainsi que le justificatif de contrôle technique et de contrôle complémentaire anti-pollution.