5 moyens de financer son permis de conduire

Apprendre à conduire est un projet qui nécessite un certain budget. Si vous n’en avez pas les moyens, vous ne pourrez pas avoir votre permis.

Cependant, il existe des aides dont vous pouvez bénéficier pour financer votre permis de conduire, quel que soit votre statut. Découvrez dans cet article 5 moyens pour financer votre permis de conduire.

A lire en complément : Comment repeindre son rétroviseur à la bombe ?

L’aide de Pôle Emploi pour financer son permis de conduire

Pour financer son permis de conduire avec l’aide de Pôle Emploi, il faut respecter certaines conditions. D’abord, vous devez être inscrit à Pôle Emploi durant au moins 6 mois et de manière continue. Vous devez aussi être disponible à occuper un emploi.

Ensuite, vous devez avoir 18 ans, et vous ne devez pas non plus être titulaire du permis de conduire B. À noter que l’aide au permis de conduire fournie par le Pôle Emploi est de 1200 euros versés en 3 parties.

Lire également : Personnaliser sa moto pour la rendre unique

Pour bénéficier de cette aide, vous devez également mener certaines démarches. Vous devez vous rapprocher de votre conseiller.

Ce dernier remplira un formulaire préalablement à l’inscription en auto-école. Vous devez aussi joindre à cela un devis et un relevé d’identité bancaire de l’auto-école.

Financer son permis de conduire grâce au Compte personnel de formation

Lorsque vous êtes salarié, vous cumulez chaque année des crédits sur un compte virtuel. Il s’agit du compte personnel de formation. Grâce à cela, vous pouvez financer entièrement votre permis de conduire.

Il faut noter que le montant du CPF peut être supérieur à 1500 euros. Cela constitue un grand avantage pour vous. Toutefois, pour bénéficier de cette aide, vous devez vous inscrire dans une école de conduite agrée CPF.

Souscrire à un permis à 1 euro par jour pour les jeunes

Les jeunes ayant entre 15 et 25 ans peuvent souscrire à un prêt pour financer leur formation au permis de conduite auto ou moto. Cette aide au permis de conduire peut avoir une valeur de 600 euros, 800 euros, 1000 euros ou 1200 euros.

C’est à l’emprunteur de choisir la somme qu’il veut. Il faut aussi ajouter qu’il s’agit d’un prêt à taux zéro dont les intérêts sont pris en charge par l’État.

L’aide aux chômeurs et personnes handicapées

Lorsque vous êtes un chômeur de plus de 18 ans, vous avez la possibilité de bénéficier d’une aide au permis de conduire.

Cela est aussi valable pour les personnes handicapées. Cette aide financière peut avoir une valeur de 1200 euros au maximum.

Cela vous permet de passer le permis de la catégorie B. Pour en bénéficier, vous devez demander l’aide avant de vous inscrire dans une auto-école.

L’aide pour les apprentis

Les jeunes apprentis âgés de 18 ans peuvent bénéficier d’une aide au permis d’une valeur de 500 euros. Cela leur permet de préparer leur permis B.

Pour en bénéficier, l’apprenti doit être préalablement inscrit au centre de formation d’apprentis (CFA). Il doit également préparer certains documents tels que :

  • une copie recto verso d’une pièce d’identité ;
  • une copie du devis ou de la facture de l’école d’inscrits.

À tout cela doit s’ajouter une demande d’aide et le dépôt de tout le dossier au CFA.