Tout savoir sur les stages de récupération de points : comment ça fonctionne ?

Si une infraction au code de la route vous a fait perdre un ou plusieurs points sur votre permis de conduire, vous pouvez vous inscrire à un stage de récupération de points. Ceci pourra vous permettre de gagner jusqu’à quatre points. Intéressant, non ? Si vous n’avez jamais effectué ce type de stage, vous vous demandez sûrement comment ce stage se passe. On vous dit tout dans cet article.

Le stage de récupération de points, kesako ?

Le stage de récupération de points est l’appellation courante utilisée pour désigner le stage de sensibilisation à la sécurité routière. Vous avez compris : il permet de récupérer des points suite à des infractions au code de la route. Il faut savoir que quand on dit « stage de récupération de points », il peut s’agir du stage de récupération de points volontaire.

A lire en complément : Comment acheter une voiture d'occasion en toute sérénité

On vous recommande de le faire dès que votre capital point est inférieur ou égal à six. Dans ce cas, c’est le conducteur qui s’inscrit au stage volontairement. Il peut aussi s’agir du stage imposé sur décision de justice ou du stage instauré à la place ou en complémentaire d’une sanction.

Le déroulement du stage de récupération de points

Pour suivre ce stage, il faut s’inscrire auprès d’un centre agréé. Vous avez la liste des centres agréés sur le site de votre préfecture. Une fois inscrit, vous aurez une convocation rappelant la date, les horaires et le lieu du déroulement du stage. Même si vous avez perdu de nombreux points sur une année, vous ne pouvez faire qu’un seul stage par an.

A lire en complément : Quel est meilleur siège auto pivotant ?

La durée de ce stage est de 14 heures qui s’étalent sur deux jours consécutifs. Il faudra faire l’intégralité des 14 heures sous peine de ne pas recevoir l’attestation et les points avec. Pour un stage, on compte entre six et vingt conducteurs. Du côté des formateurs, on a deux animateurs au minimum avec un formateur disposant du Brevet d’Aptitude à la Formation de Moniteurs ou un expert en sécurité routière et un psychologue.

Pendant ce stage, on reviendra sur l’insécurité routière et sur une autre thématique spécialisée comme la vitesse, l’alcool ou le téléphone au volant. Suite à cette partie théorique, on aura une étude de cas d’accident et un formulaire d’auto-évaluation. Rendez-vous sur le site Stage de Récupération de Points pour en apprendre plus sur le programme du stage.

À la fin du stage, le conducteur participant aura une attestation. C’est cette dernière qu’il faut présenter pour récupérer quatre points. Si le stage résulte d’une décision de justice, vous n’aurez pas de points.

La réattribution des points

Comme nous l’avons évoqué ci-dessus, ce stage de sensibilisation permet de récupérer jusqu’à quatre points. Cependant, il faut comprendre qu’on ne pourra jamais dépasser le nombre maximal de points sur le permis de conduire.

À la fin du stage, notamment à la fin du deuxième jour de formation, vous recevrez l’attestation. La préfecture recevra également un exemplaire de cette attestation dans les 15 jours qui suivent la formation, mais l’accréditation de votre permis de conduire se fait directement le lendemain.