Quelle moto pour débuter à 14 ans ?

Pouvez-vous pratiquer l’Enduro avant même que vous n’ayez atteint l’âge pour réussir son permis 125 ? La réponse est oui, et à partir de 14 ans. Comment ? Avec quelle moto tout-terrain ? Moto-Station vous apporte les réponses…

Le plus jeune a maintenant 14 ans, il a l’âge de se déplacer seul sur un 50 cm3, et ne peut plus supporter de voir son père faire de la randonnée sans lui… Moto-Station vous guide pour que « junior » soit initié aux joies de l’Enduro dans les meilleures conditions. A 14 ans, il est donc possible de circuler librement sur les voies publiques, mais sous certaines conditions : il faudra d’abord valider la partie théorique, l’ASSR (Certificat scolaire de sécurité routière), examen qui a lieu pendant la scolarité. Cet examen en poche, il sera possible de postuler au BSR (Certificat de sécurité routière), qui n’est pas un examen mais une formation pratique Obligatoire de 5 heures minimum. Ce n’est évidemment pas gratuit : comptez en moyenne 180€. Il est maintenant temps de regarder le choix de la moto, parce que rappelons-nous, c’est la pratique de l’Enduro qui nous intéresse : le cyclos et les scooters ne font donc pas partie du jeu. Tout comme pour les grands, certains choix seront plus logiques que d’autres selon l’utilisation prévue. Nous avons donc regroupé ces vélos en trois catégories : découverte, loisirs et loisirs.

A lire également : Quelle est la durée de vie d'un pneu ?

Découverte d’Enduro

L’Enduro « discovery » est très « léger » Enduro, destiné à ceux qui ne dévieront que très rarement des grands axes et préfèrent éviter les difficultés. Ici, nous sommes plus intéressés par le côté sentier et ses aspects pratiques que par l’aspect TT de la moto. On peut se permettre quelques treks sur les sentiers battus avec une légère touche de temps traversant à l’autre, mais pas plus. Attention, si vous prenez un avant-goût de l’Enduro et que les chemins deviennent plus attrayants que le bitume, la partie cycle de la moto ne gardera pas la distance pour toujours : le châssis pourrait soudainement « allonger », du jour au lendemain… C’est aussi dans cette catégorie que nous trouverons les premiers prix. Attention, ce n’est pas parce qu’une moto est doublée de « pièces brillantes » que ce n’est pas une moto Enduro.

A lire aussi : Comment faire homologuer une moto cross ?

50 cm3 Enduro Discovery : La sélection Moto-Station

Aprilia RX 50 (2,849€) Beta RR Enduro 50 Standard (2 490€) Derbi X-Race 50 R (1 899€) Gilera CPR 50 (2,349€) HM CRE 50 Baja (3 290€) MBK X-Limit Enduro 50 (2,649€) Rieju MRT 50 (2,299€) Yamaha DT50R (2,799€)

Enduro Loisirs

Avec l’Enduro loisir, on conserve les aspects pratiques, mais si le moteur reste similaire à ce que nous pouvons trouver dans la catégorie « découverte », la partie cycle de la moto sera plus robuste et donc plus adaptée pour une utilisation hors route. Nous nous tournons vers les chemins sans négliger les axes principaux. Nous pouvons maintenant envisager des randonnées plus « musculaires » et nous attaquer à la traversée avec moins d’appréhension. L’important reste à garder à l’esprit que le vélo est à ses limites : il n’est qu’un 50 cm3… Depuis l’écart de prix avec catégorie « découverte » n’est pas énorme, les concessionnaires recommandent la plupart du temps d’investir directement dans un Enduro de loisirs. Ce choix est le vôtre, mais il peut aussi dépendre des régions : certains se prêtent plus à la pratique du TT que d’autres…

50 cm3 Enduro Leisure : La sélection Moto-Station

Beta RR Enduro 50 (2 750€) Derbi Senda DRD X-Treme 50 R (2 399€) Derbi Senda DRD Racing 50 R (2 999€) Regolarita Fantique (NC) Régolarita Fantic Compétizione (NC) HM CRE 50 Baja RR (3 890€) Rieju MRT Pro (2,790€) Sherco Enduro 0.5 (2,900€)

Sports d’Enduro

Ici, peu importe qu’il n’y ait pas de lubrification séparée ou de Neiman : ce que nous recherchons, c’est la performance et rien d’autre. Bien que vous puissiez utiliser la moto pour aller à l’université, c’est avant tout l’Enduro pur et dur qui a priorité. Nous trouvons dans cette catégorie des motos qui, visuellement, n’ont souvent rien à envier aux grandes, et qui peuvent même avoir de l’équipement et des pièces de course pour rendre le vrai Enduro pâle… Ces 50 sont pour la plupart déjà équipés de pneus Enduro FIM et seront prêts à rivaliser sans complexe lors d’une randonnée sportive. Sachez que nous passons dans la fourchette de prix haut : mieux vaut être bien fixé quant à l’utilité d’une telle moto. Ne soyez pas surpris quand votre concessionnaire vous présentera la facture…

50 cm3 Enduro Sport : La sélection Moto-Station

Beta RR Enduro 50 Racing (3 190€) Derbi Senda DRD Pro 50 R (3,549€) Régolarita Fantic Racing HM CRE 50 Six Concours (4 390€) Rieju MRT Pro Compétizione (4 690€)

Concours d’Enduro

La compétition peut être classée comme une sous-catégorie du sport d’Enduro. Depuis quelques années, il y a eu des championnats spécifiques à la 50cc. Même si les motos que nous venons de mentionner sont plus proches de l’esprit de compétition, attendez-vous à devoir travailler un minimum sur la préparation de votre 50 cm3 et donc fournir un budget supplémentaire. Voici les plus les changements fréquemment rencontrés. La transmission devra probablement être modifiée : préférez une chaîne renforcée et un ensemble couronne/pignon adapté pour le TT (c’est également vrai pour la pratique de loisirs Enduro). Le gain de performance passera presque certainement par l’installation d’une ligne d’échappement de course et d’un carburateur avec de bons réglages. Afin d’éviter le risque de panne électrique, le faisceau devra être simplifié, de sorte que le commodo encombrant et exposé aux chocs cédera la place à un modèle simple et robuste d’Enduro. Et si le rythme commence à se maintenir, alors une préparation de suspensions sera également indispensable.

Pièges à éviter

Il est impératif de garder à l’esprit que la pratique de l’Enduro comporte des risques et que l’on mesure 50, 125 ou 250 cm3 et plus. Quelle que soit la moto, un arbre ou une pierre sera aussi dur… Donc, ne négligez pas l’équipement de protection. Enfin, pensez que vos 50 cm3 seront « maltraités » lors de votre sortie TT : donc ne vous contentez pas de mettre le vélo dans le garage au retour et de le reprendre le week-end suivant. L’entretien est essentiel pour préserver l’espérance de vie de votre 50, encore plus que sur une grande moto ! L’égouttage, le graissage, le nettoyage et le serrage de toutes les vis aussi régulièrement que possible ne peuvent être bénéfiques et vous permettra d’économiser de nombreux démantèlement au milieu des bois…

Par Arnaud Vibien, photosbuilders

Show Buttons
Hide Buttons