24h du Mans : les résultats 2018

Bonjour à tous et bienvenue dans notre direct des 24h du Mans 2018. Dommage pour la M8, qui luttait pour la seconde place en GTE Pro.

Mulsanne est décidément the place to be. Le Britannique ressort à 41 secondes de Sébastien Buemi.

A voir aussi : Voiture volée : que couvre l’assurance ?

L’autre Toyota, la n°8 créditée de la pole grâce à Kazuki Nakajima, accroche le deuxième rang de la feuille des temps du « warm up » aux mains du Suisse Sébastien Buemi, champion de Formule E en 2016, avec une marque de 3’18″949. Le Suisse possède le meilleur tour en course en 3:17.

Classements résultats 24h du Mans 2018

Avantage Toyota. 18h18. 15h09. Kobayashi prend le pouvoir. 15h54. 09/02/2018 à 15h53 – Buemi. En kanji (l’écriture japonaise), les signes composant son prénom ressemblent à la phrase « Permettant le grand rêve ». 4h15. Nick Catsburg (BMW #81) et Earl Bamber (Porsche #93) bataillent comme des chiffonniers pour la 11e place dans leur catégorie. 0h19. L’Espagnol continue son festival, avec des tours en 3:19, 3:20. Mais pas les deux supporters japonais de Toyota qui maintiennent leur vigie dans la tribune face au stand Japonais. La M8 #81 pilotée par Nicky Catsburg est désormais deuxième du GTE Pro entre deux Porsche 911 RSR. 16h17. 19h13. L’hélicoptère de l’armée de terre apporte le drapeau tricolore en survolant la ligne droite des stands en rase-mottes.

A lire également : 5 raisons de ne pas reporter l’entretien de sa voiture

L’arrêt de la Rebellion #3 redonne la troisième place sur le podium à la BR #17 d’Egor Orudzhev. Yes it is. Après un bref passage par le bac à graviers au virage Porsche, Fred Makowiecki, au volant de sa 911 #91, ne peut résister aux attaques des Ford. — Robin Warner (@RobinWarner) June 16, 2018. Il agitera le drapeau tricolore à 15 heures. La Toyota #8 reprend donc la tête à la #7, le chassé-croisé continue…. com/8Xqcij8Y1x. C’est désormais la #3, actuellement pilotée par Gustavo Menezes, qui remonte sur le podium au général.

  • toyota gazoo racing
  • course toyota gazoo
  • porsche
  • jackie chan racing
  • journee test mans
  • toyota
  • porsche dempsey proton
  • jackie chan
  • automobile club ouest
  • france
  • fernando alonso
  • velo pearl izumi
  • dempsey proton racing
  • categorie classement tour
  • ferrari
  • championnat monde endurance

Le point après 12 heures de course. Ca chauffe pour la deuxième place en LMP2.

10h00. Mais c’est l’heure du ravitaillement pour la #36. Reparaciones para el @RebellionRacing #1 que estaba tercero. Au volant de la Ford #68, Sébastien Bourdais n’accuse que 5 secondes de retard sur la 911 RSR #91 de Fred Mako.

Le Russe occupait la 5e place… et cela fait cinq tours que le voiture est immobilisée. Il reste moins de trois minutes et les deux Toyota viennent de passer la ligne de chronométrage. 18h37. com/3zPZzslWM1. Le ciel est toujours gris mais la pluie n’est plus un danger immédiat. com/kD8E6dDR1U. Sortie de route à Indianapolis pour Juan Pablo @jpmontoya sur la #32 @UnitedAutosport.

Le jeune et brillant Thomas Laurent (Rebellion) vient de dépasser le moins jeune mais tout aussi brillant Stéphane Sarrazin (BR SMP). 10h34. Au même moment, la neutralisation est levée par la direction de course.

5h30. L’Oreca DragonSpeed #31 de Nathanaël Berthon est au ralenti.  Toujours en GT, toujours des histoires de Porsche. Deux voitures inédites font leur débuts dans la Sarthe dans cette classe : l’Aston Martin Vantage GTE et la BMW M8. Nous sommes d’accord. Mais c’est la bagarre entre les deux TS050 qui donne du sel à cette épreuve. 1h47. Deux Porsche sont toujours en tête. Les mécaniciens internviennent sur le train avant. #LEMANS24 #WEC pic.  A la faveur du ralentissement provoquée par les slow zone, l’aécart entre les deux Toyota de tête s’est réduit. L’engin avait perdu une roue.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!

www.antoine-le-pilote.com © 2019