Contrôle technique : Pourquoi faut-il le faire ?

Obligatoire depuis 1992, le contrôle technique est un examen complet de l’état du véhicule. Se déroulant de manière périodique, son principal objectif est de détecter toute anomalie ou défaillance du véhicule, et de ce fait, d’éviter les conséquences néfastes liées à la vétusté des véhicules. Pour info, tout automobiliste qui ne sera pas conforme à la réglementation en vigueur court le risque de graves sanctions. On vous donne ici les détails de la marche à suivre pour réaliser ce contrôle.

Le contrôle technique, une obligation légale

Comme nous l’avons déjà commencé à l’expliquer dans notre introduction, le contrôle technique est une obligation légale assurant à l’automobiliste de rouler dans les conditions optimales. Il s’agit d’un bilan complet de l’état du véhicule qui doit être effectué périodiquement sur https://auto-controle-technique.fr/. Si vous passez outre de cette loi, vous vous exposez à certaines peines à savoir : une amende de quatrième classe (jusqu’à 135 euros), la confiscation de sa carte grise et l’immobilisation du véhicule. Les véhicules pour lesquels le contrôle technique est une obligation sont les suivants :

A lire également : Atelio Doc : documentation technique multimarque

  • les voitures de particuliers (VP) ;
  • les véhicules utilitaires ;
  • les campings-cars (dont le PTAC ≤ 3,5 tonnes) ;
  • les véhicules consommant du GPL ;
  • les véhicules de dépannage ;
  • les véhicules auto-école ;
  • les véhicules pour le transport sanitaire ;
  • les taxis et véhicules de tourisme.

Le contrôle technique, pour la sécurité des usagers de la route

Jusqu’au mois de mois 2018, le nombre de points de sécurité contrôlé pendant cet examen était de 124. Mais depuis le 20 mai 2018, de nouveaux points de contrôles des véhicules ont été ajoutés et le nombre passe désormais à 132 parmi lesquels on peut citer l’état des pneus, du système de freinage ou encore des suspensions. Cela a également allongé le nombre de défaillances pouvant être constatées sur une automobile qui passe de 410 à 610.

En effet, le rôle d’un contrôle technique Seine-Saint-Denis est de s’assurer que le véhicule ne soit confronté à des problèmes susceptibles de causer des accidents de la route. Il est donc très étroitement lié à la sécurité routière. Une fois que vous effectuez toutes les vérifications indiquées, le contrôleur va vous remettre un document officiel obligatoire dans le cadre de la conduite qui valide ou invalide le fait que vous puissiez circuler avec ce véhicule.

A lire aussi : PRND : signification lettres boite automatique

Que se passe-t-il si des défaillances sont constatées au cours de la visite ?

Il faut noter que les différentes défaillances sont subdivisées en 3 catégories :

  • Les défaillances dites “mineures” : elles sont au nombre 139 et n’entraînent aucune obligation de réparation pour le propriétaire ;
  • Les défaillances dites “majeures” : au nombre de 340, elles exigent des réparations immédiates et un nouveau contrôle ;
  • Et les défaillances dites “critiques” : au nombre de 127, elles impliquent un danger grave et immédiat du conducteur et des usagers de la route. Elles entraînent l’immobilisation immédiate du véhicule. Dans ce cas, il vous faudra effectuer les réparations le jour même du contrôle. Sinon, le véhicule sera immobilisé après minuit.

Quand faut-il faire son contrôle technique ?

Vous devez réaliser votre premier contrôle technique pendant les 6 mois précédant le 4e anniversaire de l’auto. Comprenez par date d’anniversaire la date de la première mise en circulation de la voiture. Elle est mentionnée sur la carte grise du véhicule. Ensuite, vous devrez l’effectuer tous les deux ans.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!