Comment bien préparer sa voiture pour la vendre à un particulier ?

Bien que la vente des véhicules d’occasion devienne de plus en plus affluente sur le marché, elle nécessite certains critères à prendre en compte. Vous devez non seulement établir des documents, mais aussi proposer un produit en bon état et propre. Découvrez des astuces vous permettant de réussir votre vente.

Fixer le prix de vente

L’achat des engins d’occasion permet aux particuliers d’éviter les paiements trop élevés des véhicules neufs. Si vous fixez une somme onéreuse, l’acheteur préfèrera débourser cette même somme pour un modèle neuf. De même, lorsque le prix de vente est dérisoire, vous aurez des difficultés à vous procurer une nouvelle voiture. De plus, vous ne pourrez pas faire de bénéfice. Le prix de vente doit donc respecter la moyenne pour vous permettre de faire une bonne affaire.

A voir aussi : Comment voir le nombre de chevaux sur une voiture ?

Pour optimiser la vente de votre bien, visitez les sites de vente de voiture d’occasion en ligne et faites un comparatif des tarifs applicables. Vos recherches doivent aller dans le sens de la cote correspondante à votre voiture. Toutefois, vous devez tenir compte de la date de mise en circulation du véhicule, de son amortissement, de son kilométrage et de ses différentes caractéristiques.

Présenter un engin en bon état

Retenez que tout produit mis en vente en bon état et propre attire plus de clients. Lorsque votre véhicule présente un aspect impeccable, la probabilité d’avoir plus d’acheteurs est plus élevée. De ce fait, vous devez vous assurer qu’il n’y ait aucun défaut d’esthétique ou problème de mécanique sur votre voiture. Dans le cas contraire, l’acheteur peut se retirer ou pire, offrir un montant insignifiant et se défendra par la nécessité des réparations.

Lire également : Comment éteindre le voyant ABS ?

Pour éviter ces situations, il est recommandé d’effectuer un bilan général de votre engin afin de détecter les éventuels dégâts qui pourraient impacter le prix de vente. Effectuez une remise en forme des plaquettes de frein, changez vos pneus usés, renouvelez la vidange puis vérifiez vos feux de signalisation et la courroie. Vous pouvez également passer au débosselage et à la rénovation des rayures, que ce soit de la carrosserie ou du tableau de bord.

En ce qui concerne le nettoyage, il faudra effectuer un travail à l’intérieur comme à l’extérieur de votre véhicule pour séduire le client. Notons que lorsqu’il est bien soigné et désodorisé, il apporte un certain confort et une impression de bien être à l’acheteur. Ce dernier ne fera d’ailleurs plus assez de polémique autour du prix de vente.

Fournir tous les documents nécessaires

Bien que votre auto soit en bon état, vous devez rassurer le client de la qualité et de la fiabilité du produit. Pour ce faire, vous devez mettre à sa disposition un certain nombre de documents.

Fiche de contrôle technique

Plutôt que de démontrer verbalement à l’acheteur que votre auto est en bon état, fournissez-lui les procès-verbaux de contrôle technique. Cet examen doit être réalisé par un centre agréé et s’avère primordial pour tout engin de plus de 4 ans. Il garantit une transparence et une confiance entre les deux parties. La fiche de contrôle technique doit être établie moins de six mois avant la date de mise en vente du véhicule. Elle permet aussi à l’acquéreur de changer le nom de la carte grise.

Certificat de cessation

Ce document est un formulaire (CERFA 15776) rempli par les deux parties. Il sert à informer l’administration de la cession de la voiture. Il représente le contrat et est téléchargeable en trois exemplaires, dont un pour le vendeur et un autre pour l’acheteur. Le dernier exemplaire devra être transféré à la préfecture. La déclaration de cession se fait uniquement en ligne depuis 5 ans sur le site de l’ANTS ou via un partenaire agréé.

Certificat de situation administrative

Encore appelé certificat de non-gage, ce document assure au client que l’engin mis en vente ne constitue pas un objet de gage ni volé. Cela stipule que le vendeur est autorisé à procéder à sa vente et qu’il n’existe aucune résistance à cela. Vous pouvez établir le certificat de situation administrative sur le site du Ministère de l’Intérieur ou par HistoVec et l’obtenir dans un bref délai. Pensez-y donc lors des réparations.

Carte grise

Le certificat d’immatriculation ou la carte grise est le dernier document que vous aurez à fournir à votre client. Après la vente, vous devez mentionner ‘’vendu le’’ ou ‘’cédé le’’ au-dessus de ce document avant de le remettre au nouveau propriétaire du véhicule. Vous devez également notifier la date et l’heure puis apposer votre signature.