Comment financer votre permis de conduire ?

À l’heure actuelle, conduire une voiture est plus qu’un simple plaisir. En effet, il s’agit d’un atout majeur lorsqu’une personne est en quête de travail. Pourtant, passer le permis de conduire n’est pas donné à tout le monde, surtout pour les jeunes. C’est la raison pour laquelle l’État octroie des aides à l’obtention du permis de conduire. Découvrez-les dans cet article.

Les différents types d’aide au financement du permis de conduire

Il existe de nombreuses solutions pour financer un permis de conduire dont le permis cpf. Les aides financières disponibles dépendent de plusieurs critères, dont :

A lire également : Malus auto : nos conseils pour votre assurance

  • Votre profil,
  • Votre âge,
  • Votre situation actuelle.

Voici une liste non-exhaustive des aides octroyées par l’État pour permettre à tout un chacun d’obtenir son permis de conduire.

Financer son permis de conduire à l’aide du CPF

Vous êtes travailleur ou demandeur d’emploi ? Grâce à votre compte personnel de formation, vous pouvez financer votre permis de conduire. Il peut s’agir des permis B, C et D. Toutefois, l’aide au financement du permis cpf ne peut être obtenu que sous certaines conditions. Vous devez prouver que vous en avez vraiment besoin pour votre projet professionnel.

A découvrir également : Faut-il un visa pour aller au Canada ?

Bénéficier du permis à un euro par jour

Ce dispositif s’adresse particulièrement aux jeunes de 15 à 25 ans désireux de financer leur permis de conduire. En réalité, il s’agit d’un prêt à taux zéro. C’est l’État qui prend en charge le paiement des intérêts. Pour sa part, le bénéficiaire devra rembourser le financement à hauteur de 1 € par jour.

Obtenir un financement de la part de Pôle emploi

Pour aider les demandeurs d’emploi à obtenir leur permis de conduire, Pôle emploi peut octroyer une aide financière. Cela vous permet de trouver rapidement et plus facilement un travail. Cependant, cette offre s’adresse uniquement à ceux qui sont inscrits sur la plateforme de Pôle emploi pendant 6 mois consécutifs tout au moins.

Demander une bourse au permis de conduire

Cette solution s’adresse aux jeunes de 18 à 25 ans qui ont du mal à s’acquitter du coût d’un permis de conduire. Ce dispositif se veut extrêmement sélectif. La preuve, il est notamment nécessaire de suivre des cours de conduite dans un établissement partenaire. Par ailleurs, il faudra justifier que cette aide financière pour obtenir votre permis CPF vous permettra de trouver du travail ou qu’il vous sera utile dans le cadre de votre emploi.

Les conditions requises pour bénéficier d’une aide au financement du permis de conduire

Pour financer un permis cpf, il est impératif de remplir les conditions suivantes :

  • Vous êtes professionnellement actif, c’est-à-dire que vous êtes soit à la recherche d’un emploi, soit en poste.
  • Vous ne faites pas l’objet d’une suspension de permis de conduire ou d’interdiction de conduite.
  • Vous avez cumulé assez de droits de formation sur votre CFP.

Précision : les apprentis majeurs peuvent bénéficier d’une aide pour financer leur permis de conduire. Le requérant doit avoir au moins 18 ans et détenir un contrat d’apprentissage en cours de validité. Il faut aussi être inscrit dans une auto-école.

Pour le permis à 1 € par jour, seuls ceux qui disposent d’un contrat de formation auprès d’une auto-école partenaire peuvent en bénéficier.

Le montant octroyé pour financer le permis de conduire

Le montant de l’aide varie en fonction du type de financement obtenu. Voici les informations afférentes :

  • Aide aux apprentis : forfaitaire de 500 € sur la formation initiale
  • Permis à un euro par jour : peut aller jusqu’à 1 200 €
  • Permis cpf : jusqu’à 1 200 €
  • Pôle emploi : 1 200 € maximum

Les aides au financement du permis de conduire visent à faciliter l’insertion au monde professionnel. Généralement, le montant accordé n’excède pas 1 200 €.

Show Buttons
Hide Buttons