Le moulage par injection au coeur de l’automobile

L’impression 3D ou fabrication additive se présente comme la technologie révolutionnaire pour le secteur industriel. Les applications pour le moulage par injection semblent illimitées à l’heure actuelle. La fabrication de pièce pour les automobiles est l’exemple parfait de son application dans le monde d’aujourd’hui. Mais que sait-on réellement à son sujet du moulage par injection ? Focus sur son fonctionnement, ses applications et ses avantages.

Moulage par injection pour l’automobile

Pour faire simple, le moulage par injection consiste à injecter une matière thermoplastique dans une moule, avec une haute pression. Cette technologie utilise principalement de la matière thermoplastique (TP) sous forme de granulés, d’où son autre appellation « injection thermoplastique ». Sous l’effet de la chaleur, les matières deviennent liquides et adoptent la forme du moule. On laisse la matière refroidir et se solidifier. Une fois dure, on l’extrait du moule et on obtient une pièce utilisable. Il suffit de réaliser à nouveau ce procédé pour obtenir une autre pièce. La moule possède une partie fixe et une partie mobile permettant de retirer la pièce plus tard. Elle dispose de circuit de refroidissement qui permet une solidification rapide. Elle est réutilisable à l’infini, tant qu’elle n’est pas endommagée.

A lire aussi : PRND : signification lettres boite automatique

Quelles pièces sont fabriquées avec cette technologie ?

Le procédé de fabrication proposé par l’impression 3D permet de réaliser un grand nombre de produits finis. Les possibilités de création sont infinies, il ne tient qu’au constructeur de les exploiter. Dans l’industrie automobile, cette technologie faite déjà des siennes à différentes étapes de la production de véhicule. On peut citer en premier lieu la création de prototypes automobiles. Avec cette technologie, un constructeur automobile peut créer aisément et rapidement plusieurs prototypes. En outre, cette technologie permet aussi de réaliser des pièces détachées de voitures. Cette technologie permet de fabriquer n’importe quel type de pièces détachées comme les jantes par exemple. Cela facilite l’accès des pièces de référence d’une marque ou d’un modèle en particulier. Une perspective que des entrepreneurs peuvent exploiter comme c’est le cas avec la start-up française GRYP.

Quels sont les avantages de cette technologie pour l’industrie automobile ?

Les avantages de l’injection thermoplastique pour l’industrie automobile sont nombreux, ils sont constatés au niveau de la production et de l’économie. Sur le plan de la production, cette technologie facilite la fabrication avec un procédé rapide. On peut créer des prototypes et des pièces détachés autant que l’on souhaite. Cela impacte directement sur la rentabilité qui se voit grimpée.

A lire également : Comment passer une voiture à l'ethanol E85 ?

Ces avantages sont tangibles puisque cela est vérifiable sur le marché automobile. En effet, selon le cabinet d’études américain SmarTech Publishing, l’impression 3D automobile va générer 9 milliards de dollars de revenus d’ici. C’est une hausse exponentielle puisque le cabinet a estimé que ce revenu était de 1 390 milliards de dollars en 2019. Les grands constructeurs ont d’ores et déjà adopté cette technologie depuis un moment. D’après le cabinet d’étude, le groupe Volkswagen qui est celui qui a le plus recours à cette technologie. Le groupe automobile allemand utilise surtout l’ impression 3d metal pour la fabrication de pièces détachées et d’outillage. 

Les défis techniques du moulage par injection dans l’industrie automobile

Malgré ses nombreux avantages, l’injection thermoplastique ne vient pas sans défis techniques pour l’industrie automobile. L’un des principaux problèmes est la complexité de certaines pièces qui peut rendre le moulage difficile voire impossible. Effectivement, selon les formateurs en plasturgie industrielle, il faut être conscient que chaque projet possède son lot de difficultés et qu’il faut y faire face.

Cela demande donc une expertise technique spécifique à cette technologie, ce qui représente un coût supplémentaire non négligeable pour les entreprises du secteur automobile. Le choix de la matière première utilisée dans le processus de production doit aussi être soigneusement étudié, car elle peut avoir un impact sur les propriétés mécaniques finales des pièces produites.

Un autre défi concerne la qualité finale des produits fabriqués par injection thermoplastique. Il faut veiller à respecter les normes européennes et internationales en vigueur afin d’éviter tout problème lié aux caractéristiques environnementales et sanitaires ou à leur durabilité. Le choix du plastique utilisé joue un rôle crucial dans ce domaine, puisque différentes contraintes telles que la résistance aux chocs ou encore l’isolation électrique sont à prendre en compte. La production de pièces par injection thermoplastique nécessite une surveillance constante pour éviter tout risque d’erreur humaine ou technique qui pourrait impacter négativement la qualité du produit final.

Les évolutions futures du moulage par injection pour répondre aux besoins de l’industrie automobile

Face aux enjeux écologiques et économiques, l’industrie automobile doit continuer d’innover et de repousser les limites du moulage par injection. Dans les années à venir, plusieurs évolutions sont attendues.

La digitalisation devrait permettre une meilleure gestion des procédés de fabrication grâce à la collecte et à l’analyse de données en temps réel. Cela pourrait aussi améliorer le suivi qualité pour garantir une production irréprochable.

On peut s’attendre à un développement accru des pigments naturels biodégradables, qui répondent parfaitement aux exigences environnementales actuelles. Les constructeurs automobiles doivent effectivement proposer des solutions plus respectueuses de l’environnement pour répondre aux nouvelles réglementations sur les émissions polluantes.

La recherche se penche aussi sur le moulage par injection 3D qui offre davantage de liberté dans la création des pièces tout en réduisant considérablement les délais de production. Cette technique pourrait ainsi offrir un véritable avantage concurrentiel aux entreprises faisant appel au moulage par injection.

Il est probable que l’on assiste à une forte évolution vers le moulage multi-matières. Effectivement, cette technique permettrait la création de pièces hybrides alliant légèreté et résistance tout en simplifiant grandement leur assemblage.

Au vu du potentiel encore inexploité du moulage par injection dans le secteur automobile, ces prochaines années vont voir naître bien d’autres innovations technologiques qu’il nous tarde déjà de découvrir !