La compagnie d’assurance peut-elle m’obliger à réparer ma voiture dans un garage ?

En cas de sinistre, les indemnisations par les compagnies d’assurance sont soumises à plusieurs conditions. Parmi celles-ci, le fait d’aller dans un garage agréé choisi par la compagnie pour réaliser toutes les réparations était autrefois exigé. Cependant, depuis quelques années, la loi donne la liberté aux assurés de faire réparer leur véhicule accidenté chez le garagiste qu’ils souhaitent. Plus de détails dans cet article.

Qu’est-ce qu’un garage agréé ?

On entend par garagiste agréé, un professionnel et associé de la compagnie d’assurance. En effet, en cas d’accident auto de l’un de ses assurés, la compagnie d’assurance peut guider ce dernier vers un garagiste agréé. Ces derniers sont choisis avec soin par les assureurs sur des critères, notamment de réactivité et d’efficacité. Toutefois, il faut noter que chaque assureur dispose de sa propre liste de garagistes agréés qu’il notifiera à son assuré en cas de sinistre ou pour demander à réaliser un contrôle technique.

A lire en complément : Remplacement courroie de distribution : combien prévoir ?

Pourquoi choisir un garage agréé ?

L’avantage premier de faire appel à un garagiste agréé est que l’assuré n’a pas à s’inquiéter du paiement de la facture ainsi que des frais de réparation à avancer. En effet, ces factures sont immédiatement transférées à la compagnie d’assurance. En plus d’éviter d’avancer des frais trop importants, cela évite aussi des démarches administratives que l’assuré doit effectuer au cas où il choisissait lui-même son garagiste. Outre le règlement de la facture, recourir à un garagiste agréé, c’est la garantie de confier sa voiture à un spécialiste digne de confiance et reconnu par la compagnie d’assurance. De plus, opter pour un garagiste agréé pour les réparations ou la maintenance de sa voiture permet une prise en charge rapide et facile de son véhicule.

Cependant, si choisir un garagiste agréé peut paraître la meilleure option, il faut noter que le service de ce dernier ne sera pas nécessairement le moins coûteux. Vu que les contrats d’assurance auto prévoient des franchises variables en fonction du prix des réparations, le reste des charges peuvent différer selon les garagistes. Ce n’est donc pas l’idéal recherché en recourant vers un garagiste agréé. Ainsi, avant d’opter pour un garagiste agréé ou non, il est recommandé de demander des devis afin de comparer les montants appliqués pour les services sollicités.

A lire également : Investissement automobile : est-ce que ça vaut le coup ?

Man in Black Jacket and Black Pants Standing Under Vehicle

L’assureur peut-il obliger l’assuré de se rendre dans un garage agréé en cas de sinistre ?

Si certaines compagnies d’assurance orientent leurs assurés chez l’un de leurs garagistes agréés, il est important de savoir que cela n’est pas une obligation. En effet, la compagnie d’assurance ne peut pas obliger l’assuré de se rendre dans un garage agréé. De plus, l’entrée en vigueur de la loi Hamon en 2014 a permis aux assurés de choisir eux-mêmes le garagiste qu’il souhaite, que ce soit pour réaliser des réparations ou pour un contrôle technique. Ainsi, pour choisir son garage, il est préférable de réclamer plusieurs devis afin de comparer les critères entre les garagistes. Il s’agit notamment :

  • Des tarifs de la prestation ;
  • La qualité du service;
  • Les délais de réparation ;
  • La proximité avec sa demeure.

Par ailleurs, s’il n’est pas exigé d’aller dans un garage agréé, il est nécessaire de savoir qu’en se rendant chez le garagiste de son choix, l’assuré est contraint de payer toutes les réparations. Il doit également envoyer la facture à sa compagnie d’assurance afin d’obtenir le remboursement.

Garage non agréé : quelles sont les démarches auprès de la compagnie d’assurance ?

Dans le cas où l’assuré choisit lui-même son garagiste, il doit au préalable informer la compagnie d’assurance avant d’approuver le devis du réparateur. Ce choix peut en effet être motivé par un prix moins cher que chez le garagiste agréé ou parce que son garagiste est digne de confiance. Cependant, contrairement à un garagiste agréé, l’assuré doit nécessairement avancer les frais de réparation, même si la plupart des garages agréés proposent un délai de remboursement ou une cession de créances.

Par ailleurs, pour obtenir le remboursement des frais avancés, il faut effectuer des démarches nécessaires et envoyer la facture des frais de réparation à sa compagnie d’assurance. L’assureur remboursera donc tous les frais engagés, sauf la franchise qui reste à la charge de l’assuré dans un délai plus ou moins long en fonction de la compagnie d’assurance.