Qu’est-ce que l’AdBlue ? Définition

L’AdBlue est utilisé avec des moteurs diesel et est aussi connu hors d’Europe sous le nom de DEF, ARLA 32 ou AUS 32.

Selon un manager d’un équipementier européen, “la taille actuelle du réservoir correspond à une efficacité du SCR pour les normes actuelles et le cycle d’homologation NEDC. La consommation d’AdBlue® est grossièrement proportionnelle au kilométrage et dépend de plusieurs facteurs supplémentaires comme le type de conduite, la température ambiante ou le type de trajet.

A lire également : 5 bonnes raisons de passer le permis de conduire

L’AdBlue est aujourd’hui un symbole quand on parle de dépollution des moteurs diesel.

En septembre dernier, au dernier salon automobile de Francfort, Plastic Omnium a présenté une solution de SCR solide, qui ne demande pas de gros réservoirs. Composée d’une cinquantaine de collaborateurs, elle possède sa propre flotte de transport. Le poids étant l’ennemi des constructeurs car, plus elle est lourde, plus la voiture consomme, le choix est vite fait. Ces composés se séparent et se recombinent pour former de l’ammoniac NH3 et du dioxyde de carbone CO2. La recherche se poursuit donc. Cet acquis technologique a aidé les constructeurs à développer la solution de réduction des émissions d’oxydes d’azote la plus performante qui soit. Pour preuve, la taille des réservoirs d’AdBlue est trop réduite pour couvrir réellement tous les cas de dépollution annoncés.

A lire aussi : 24h du Mans : les résultats 2018

Deux solutions sont alors possibles: mettre en place un réservoir d’AdBlue avec une plus grande contenance ou le remplir plus souvent.

Qu’est-ce que le système SCR ?

Composé d’eau déminéralisée (67,5%) et d’urée (32,5%).

com. L’AdBlue® doit toujours être un liquide transparent et incolore.

Avec la Model 3, Tesla et Elon Musk changent de braquet.

253 millions… C’est le nombre de voitures qui circulent aujourd’hui sur les routes d’Europe1. Les camions construits à partir d’octobre 2006 sont équipés d’un système qui utilise l’AUS 32.

Le guide STELA à propos de l’AdBlue®

L’AUS 32 est synthétisée à partir d’ammoniac et de dioxyde de carbone :. Certains constructeurs automobiles, comme PSA Peugeot Citroën, ont fait le choix de placer le catalyseur SCR avant le catalyseur d’oxydation pour moteur diesel (DOC).

Il existe aujourd’hui sur le marché deux principaux systèmes de réduction des émissions nocives : les technologies EGR (recirculation des gaz d’échappement) et SCR (réduction catalytique sélective).

La faible consommation nécessaire pour la réaction permet des remplissages peu fréquents et minimise l’impact de ce réservoir en termes d’espace sur le châssis (consommation par rapport au gazole de 3 à 8 % de solution uréique[ 10] ,[ 4] ). Il consommera donc plus d’AdBlue”. L’AUS 32 est standardisée selon la norme ISO 22241. Comment fonctionne-t-il et à quoi sert-il .

Les spécialistes de la dépollution partagent cette analyse. Entreprise DESERT.

Cette solution incolore est biodégradable, non toxique, non explosive, ininflammable, et ne présente pas de danger majeur ni pour l’environnement ni pour la santé. Objectif : performance et de gain de temps. En fait, derrière l’étude du TNO se niche en réalité la future angoisse du conducteur.

Cela met en évidence l’importance des voitures dans notre vie quotidienne. L’utilisation grandissante de la technologie SCR en Europe a imposé la constitution de réseaux de distributions performants. Soyez attentifs et pensez à l’environnement en gardant votre AdBlue® propre. La dernière étape d’alerte consistera en l’impossibilité de redémarrer le véhicule sans remplissage du réservoir. La technologie SCR est utilisée depuis de nombreuses années dans l’industrie des transports. La vapeur d’eau et l’azote sont des gaz produits naturellement et sont sans danger pour l’environnement. La qualité de l’AdBlue® est primordiale ; la contamination peut provoquer des dégâts au niveau de votre catalyseur SCR ou au système de post-traitement. “, constate un autre ingénieur. Les principaux producteurs européens sont Yara[ 1] , Boréalis (ex-GPN du groupe Total), BASF, Greenchem[ 9] ,[ 1] , Kruse, Dehon SA, Dureal et AMI [réf. “L’optimisation du système de dépollution ira de pair avec une l’amélioration des émissions en sortie moteur, rassure Emmanuel Jean, maître-expert en dépollution chez Faurecia.

Alain Vidalies veut ouvrir les trains de nuit aux financements privés.

  • emissions oxydes azote
  • oxydes azote nox
  • audi
  • vapeur eau azote
  • renault
  • eau azote inoffensif
  • fap
  • iso
  • depollution moteurs diesel
  • reduction catalytique selective
  • reduction selective scr
  • catalyseur reduction selective
  • volkswagen
  • peugeot
  • vehicules equipes systeme
  • dioxyde azote gaz
  • selective catalytic reduction
  • systeme reduction catalytique

La technologie SCR a été approuvée et améliorée ces dernières années et les études récentes réalisées par la Commission européenne tendent à prouver que cette solution, utilisée dans les bonnes conditions, est un outil très solide pour lutter contre les émissions d’oxydes d’azote.

STELA a su répondre immédiatement à nos attentes en nous proposant son service de cuve connectée. Souvenez-nous de la fameuse “to-do-list”.

Recevez notre newsletter. Demain, le SCR en lui-même sera toujours aussi efficace, il devra juste dépolluer en permanence comme le demande la nouvelle norme. L’ammoniac en excès est oxydé, du diazote et de l’eau sont formés.

Mais, au fait, qu’est-ce que ce mystérieux liquide.

Cependant, ces systèmes sont sensibles aux impuretés dans la solution uréique, ce qui nécessite de maintenir une haute qualité dans la préparation de la solution, qualité définie dans la norme ISO 22241 qui comporte quatre parties (exigences de qualité ; méthodes d’essai ; manipulation, transport et stockage ; interface de remplissage)[ 11]. 000 kilomètres environ, pour un coût avoisinant à chaque fois les 10 euros. Entrée en vigueur en 2014, elle concerne notamment les véhicules équipés de moteurs diesel et exige une plus grande réduction des émissions de NOx et d’hydrocarbures non brûlés. Faire le plein de carburant, de lave-glace et peut-être bientôt d’AdBlue, l’automobiliste a tout intérêt en 2020 à prévoir sa “to-do-list”, au moment de passer en station. Les constructeurs font eux actuellement du lobbying en Europe pour augmenter le nombre de points où l’AdBlue est disponible. Très simplement, disons que de nombreuses réactions chimiques se produisent dans le catalyseur SCR.

Elle est instable et corrosive pour certains métaux et requiert des conditions de stockage et de transport spécifiques[ 1] , tolérant mal les températures extrêmes. PSA, Volkswagen, Audi ou encore BMW en équipent déjà tous leurs nouveaux modèles diesel, les autres cravachent pour l’intégrer, et tout le monde communique sur le “clean diesel” grâce au SCR. L’AdBlue® injecté sous forme liquide interagit avec le NOx et les éléments présents dans le catalyseur, ce qui entraîne une réduction de 90 % du NOx à la sortie du système d’échappement. Son odeur est peu puissante (généralement considérée comme inexistante) à l’état stable, bien qu’une intense odeur d’ammoniaque puisse être remarquée en cas de défaillance du système SCR.  Il est produit chimiquement par hydrolyse d’urée automobile, la matière première essentielle pour produire de l’AdBlue.

Pauline DUCAMP. “Sur de gros modèles, un plus gros réservoir est envisageable, mais sur de petits modèles, pour des questions de poids ce n’est pas possible”, poursuit notre directeur. Ils nous ont installé gratuitement leurs sondes télémétriques sur nos différents sites. Injecter toujours plus d’AdBlue ne peut être l’unique solution pour dépolluer un moteur diesel”.

) proposent des véhicules équipés du système SCR afin de satisfaire à la norme Euro 5 que ce système permet d’atteindre. La position du catalyseur dans le système d’échappement n’est donc pas choisie au hasard….

Inscrivez-vous gratuitement à la
Newsletter BFM Business.

Étape 2 : décomposition et hydrolyse. Pourquoi tant de volonté à bannir les véhicules diesel des villes . Cela provoque une réaction chimique qui transforme le NOx en H2O et NO2 (eau et azote) dans le catalyseur.

À l’instar de toutes les particules fines, il s’agit d’une molécule extrêmement nocive pour la santé, particulièrement dans les zones à forte densité de population. Entreprise HUTTEPAIN. Il contient de l’eau déminéralisée et de l’urée (32,5 %). “Quand on voit le stress des gens lorsque leur jauge à carburant passe dans le rouge, je vous laisse imaginer.  L’urée sert également dans la production d’engrais et a beaucoup
d’autres applications. L’utilisation de l’AUS 32 s’est développée avec la mise en application des normes d’émission Euro 4, Euro 5 et Euro 6 destinées à réduire les émissions d’oxydes d’azote (NOx) des poids lourds. Presque tous les constructeurs européens de poids lourds (camions, autobus, bennes à ordures, etc.

Pour en savoir plus sur les services AdBlue® proposés par STELA, rendez-vous ici. Suite à cette réaction, les éléments restants sont uniquement de l’azote, de l’eau et du dioxyde de carbone (No, H2O et un peu de CO2).

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!

www.antoine-le-pilote.com © 2019