Vitres teintées : législation et réglementation à connaitre

En ce qui concerne les vitres teintées, la législation a changé et prend en compte certains critères qui étaient éludés jusqu’alors. Vous aviez envie de faire teinter vos vitres de voiture ? On vous explique tout que les changements et la loi concernant les vitres de voiture teintées. 

Les avantages des vitres teintées

Les vitres d’un véhicule sont en général transparentes lorsque vous achetez une voiture neuve. Parfois, pour avoir plus d’intimité et sentir plus à l’aise dans son véhicule, on peut faire le choix des vitres teintées. Les vitres teintées à film permettent de se protéger des regards extérieurs, mais aussi de la surchauffe du véhicule et notamment des rayons UV, pour les yeux et la peau.

A découvrir également : Quand passer sa voiture au contrôle technique ?

L’avantage principal des vitres teintées et de voir sans être vu, depuis son véhicule. Vous gagnez en intimité et vous pouvez vous déplacer dans votre véhicule en toute tranquillité, à l’abri des regards. Les vitres teintées sont pratiques pour les personnes souhaitant se déplacer en voiture en toute discrétion

Autant d’avantages et de raisons qui expliquent pourquoi on opte pour des vitres teintées. Par ailleurs, l’argument esthétique est aussi valable. Une personne souhaitant rendre son véhicule moins “commun”, peut décider d’opter pour des vitres teintées. Mais qu’en dit la loi ?

A découvrir également : Moteur 3 cylindres : les avantages et inconvénients

Teinter ses vitres de véhicule soi-même

Avant de se pencher sur ce que dit la loi sur les vitres teintées, sachez qu’il existe toutefois un inconvénient majeur aux vitres teintées : il s’agit de la visibilité. Ce critère est en lien étroit avec la loi qui réglemente l’usage des vitres teintées sur un véhicule. Teinter ses vitres soi-même requiert de poser un film sur chaque vitre du véhicule. Les films teintent les vitres parfaitement s’il sont correctement posés. Cela dit, votre visibilité de conduite est nettement diminuée et peut devenir dangereuse sur la route.

Votre visibilité est essentielle à la bonne conduite. Si vous percevez mal un élément, votre compréhension de la situation peut être erronée et provoquer de graves accidents. En dépassement, en manœuvre ou en conduite ordinaire… Les vitres teintées ne sont pas pour tout le monde ni pour tous les véhicules. 

Vitres teintées : la loi, vos droits et vos devoirs

Vitres tentées, vitres fumées de couleur bleue, rouge, vitres chromées… La loi est claire depuis la fin de l’année 2016. Jusqu’alors, les vitres teintées à film n’étaient pas interdites par le Code de la route. La condition était de posséder une bonne visibilité en tant que conducteur d’auto, à l’avant et à l’arrière du véhicule. Depuis le décret n° 2016-448 du 13 avril 2016 (article 27, implémenté en 2017), les vitres teintées ayant un taux de transparence inférieur à 70 % à l’avant sont interdites. L’opacité maximale des vitres teintées doit être de 30 %. 

Par ailleurs, l’article R316-3 du Code de la route précise que toutes les vitres doivent en substance être transparentes, sans film. Il faut savoir que la loi de 2016-2017 ne prévoit pas de réglementation spécifique aux vitres arrière. On retient donc que le champ de visibilité du conducteur doit être dégagé et suffisamment transparent sur le pare-brise avant et les vitres latérales conducteur et passager, sauf dérogation médicale (teinte nécessaire).

 

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!