Déconfinement : les nouvelles mesures pour relancer le secteur de l’automobile

Suite à l’annonce des mesures de confinement liées à la crise de la Covid-19, de nombreux secteurs dont l’automobile ont connu des difficultés majeures qui ont mis à mal leur développement et même leur survie. Pour limiter les dégâts et relancer les activités après le déconfinement, le gouvernement a alors prévu un plan de relance pour chacun des secteurs touchés. En ce qui concerne l’automobile, voici les grandes décisions qui ont été prises.

Les primes s’élargissent depuis le déconfinement

Dans son plan de relance, le gouvernement a prévu de débloquer 8 milliards d’euros pour stimuler la reprise du secteur en investissant notamment dans l’élargissement des conditions de certaines primes. Avant cela, 1 milliard aurait déjà été investi dans la reprise à court terme via des dispositifs d’aides. Pour suivre les actualités du monde automobile, vous pourrez trouver sur ce magazine auto moto des articles d’actualité pertinents par exemple « Acheter une voiture électrique : bonne ou mauvaise idée » ou « Faut-il acheter d’occasion ou neuf ? Que doit-on choisir ? » En somme des pistes de réflexion sur comment utiliser au mieux votre prime à la casse.

A lire en complément : Etienne le bolideur et la Vega Missyl

La prime à la casse renforcée après le déconfinement

La prime à la casse a été élargie pour les ménages modestes et très modestes. Elle vise à faciliter l’achat d’un véhicule neuf ou d’un véhicule d’occasion récent, grâce à la mise en casse d’un autre plus ancien. Selon le plan de relance, elle passe désormais de 1500 à 2000 € pour les voitures neuves et de 3000 à 4000 € pour les voitures d’occasion. En plus de l’augmentation des montants, les critères d’éligibilité ont également été assouplis. Désormais, les Crit’Air 3 sont intégrés au dispositif pour les ménages modestes et les Crit’Air 4 pour le reste des automobilistes.

automobile secteur voiture

A voir aussi : Vitres teintées : législation et réglementation à connaitre

La prime pour le rétrofit

Toujours dans le but de faciliter la relance du secteur automobile, une prime spéciale de 3000 € sera attribuée dans le cadre d’un rétrofit des véhicules thermiques vers les véhicules électriques. De plus, une surprime de 2000 € maximum sera accordée aux personnes qui travaillent ou habitent dans les zones de faible émission et qui désirent acheter une voiture électrique ou un hybride rechargeable.

Le bonus écologique augmenté

Le plan du gouvernement prévoit également l’augmentation du plafond du bonus écologique applicable pour l’achat d’une voiture 100 % électrique. Avant la crise, ce bonus était de 6000 €. Désormais, il passe à 7000-8000 €. De plus, les véhicules hybrides rechargeables sont également concernés par ces nouvelles mesures.

Les aides prévues par le gouvernement

Grâce aux fonds attribués au secteur de l’automobile, les entreprises et collectivités locales recevront une aide de 5000 € qui, dans le passé, s’élevait à 3000 €. Le gouvernement compte aussi soutenir les innovations dans la filière avec une participation de 150 millions d’euros. Une somme de 600 millions a aussi été mise au service de la modernisation du secteur. Nous pouvons aussi citer les aides aux bornes électriques. Ces aides vont consister à débourser 100 millions d’euros pour déployer 45 000 points de recharge supplémentaires sur la période allant de 2020 à 2023. Toujours dans ce cadre, les coûts de raccordement des bornes au réseau seront pris en charge à hauteur de 75 % jusqu’à la fin de l’année 2021.

Malgré les polémiques autour, ces décisions du gouvernement s’avèrent très avantageuses pour les acheteurs et propriétaires d’automobiles.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!