Fin des voitures thermiques d’ici 2035, comment s’y préparer ?

Bruxelles souhaite interdire les véhicules thermiques à la vente : quelles sont vos alternatives ?

Bruxelles présente un projet de loi sur les voitures thermiques

Interdiction de vendre des voitures thermiques d’ici 2030

Bruxelles a présenté un projet de loi prévoyant l’interdiction de vente des voitures thermiques essence et diesel dans toute l’Europe, et ce dès 2035. Bien que les discussions aient encore cours au sommet de l’Union européenne, afin de déterminer les modalités d’une telle interdiction, cette décision aura un impact important sur le marché de l’automobile.

A voir aussi : Impression 3D dans l'industrie automobile

Pourquoi une telle décision ?

Cette décision d’interdire les véhicules thermiques entre dans une volonté de répondre aux objectifs fixés par l’Union européenne en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Le but est en effet de réduire les émissions moyennes des voitures neuves de 55% dès l’année 2030, et de 100% dès 2035.

Des objectifs ambitieux qui s’inscrivent dans la transition énergétique de l’Europe, au cœur des décisions actuelles.

A lire aussi : Comment faire importer une voiture américaine ?

Quelles conséquences pour le marché de l’automobile ?

La décision d’interdire les voitures thermiques d’ici 2035 aura un impact conséquent sur le marché de l’automobile. Les voitures hybrides seront également concernées, puisque fonctionnant grâce à un moteur essence, réduisant dès lors le choix des conducteurs.

Seule alternative pour l’heure, la voiture électrique devra donc être améliorée par les constructeurs, afin de proposer aux consommateurs une autonomie et une puissance plus importantes. Le marché des bornes de recharge électriques risque, quant à lui, de connaître une véritable transformation dans les prochaines années.

Trouver un fournisseur d’électricité adéquat pour répondre à vos nouveaux besoins

Déterminer vos besoins énergétiques

Qui dit voiture électrique, dit augmentation de votre facture d’électricité, si vous décidez de recharger votre véhicule à domicile. Il vous faudra donc trouver une offre d’électricité adéquate, afin de réduire vos dépenses énergétiques.

Pour trouver l’offre la plus intéressante pour vos nouveaux besoins, il faut avant tout les déterminer. Pour cela, il faut vous renseigner sur la puissance de charge requise par votre véhicule. Ajoutez à cela la consommation habituelle de votre habitation, qui dépend de plusieurs facteurs :

  • la superficie de votre habitation ;
  • l’isolation de votre habitation ;
  • le nombre d’occupants.

Comparer les offres électriques spécifiques aux véhicules électriques

Une fois vos besoins énergétiques définis, il vous suffit de comparer les différentes offres y répondant. Pour cela, vous pouvez utiliser les services en ligne d’un comparateur d’énergie, qui est un outil gratuit. Vous pouvez également comparer par vous-même, en prenant quelques éléments clés en considération :

  • le prix de l’énergie (kWh) et le prix de l’abonnement ;
  • la tarification proposée ;
  • l’origine de l’énergie proposée (renouvelable et / ou locale) ;
  • le service client du fournisseur.

Face à l’expansion du marché de l’automobile électrique, les fournisseurs alternatifs sont de plus en plus nombreux à proposer des offres d’électricité destinées aux utilisateurs de voitures électriques. Cela vous permet de payer votre électricité moins chère, tout en rechargeant votre véhicule à domicile, et ce sur les heures creuses.

Recharger son véhicule à l’énergie solaire : c’est possible !

Oui, recharger votre véhicule électrique à l’énergie solaire, c’est possible ! Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous : installer des panneaux solaires sur votre toiture, ou vous équiper d’un kit solaire autoconsommation, investissement moins onéreux qui vous permettra toutefois de recharger votre véhicule électrique à moindre frais.

Comment installer un panneau solaire sur ma maison ? Il faut d’abord estimer la rentabilité de votre projet, et ce grâce à quelques critères importants :

  • l’orientation de votre toiture ;
  • l’inclinaison de votre toiture ;
  • le taux d’ensoleillement de votre région ;
  • vos besoins énergétiques.

Ensuite, faites appel à un professionnel certifié RGE, qui saura vous conseiller, et vous garantira un travail de qualité et sûr. Cela vous permettra également de bénéficier de certaines primes financières, telles que la prime à l’autoconsommation, l’obligation d’achat, ou encore un taux de TVA réduit de 10%.

La voiture au biogaz, une autre alternative ?

Le biogaz est une énergie renouvelable, qui peut être utilisée pour faire rouler nos véhicules. Cette alternative reste toutefois très peu développée aujourd’hui, et est principalement utilisée par les bus, camions et autres transports marchands. Toutefois, les véhicules au biogaz sont une alternative économiquement viable, qui, comme les véhicules électriques, nécessite une amélioration rapide dans les années à venir.